Poste à souder, un outil indispensable dans les ateliers


La soudure est le processus qui consiste à joindre deux matériaux comme l’acier, l’aluminium, le laiton, l’acier inoxydable, le plastique ou le polymère et à les faire fondre. Le soudeur est l’équipement utilisé pour le soudage. Le métal ou le plastique fondu, appelé mastic, est utilisé pour maintenir ensemble les pièces sur lesquelles on travaille. Différents types de sources d’énergie peuvent être utilisés pour souder des matériaux comme une flamme de gaz, un arc électrique, un laser, un faisceau d’électrons, la friction ou les ultrasons. Il existe différents procédés de soudage, comme les postes à souder à l’arc, les postes à souder MIG et les postes à souder TIG.

Les différents types de postes à souder

Le bon type de machine à souder doit être utilisé pour fusionner deux types de matériaux ensemble, sinon le résultat ne sera pas celui qui est requis. Vous devez savoir dans quel but elle va être utilisée. Ensuite, vous devez choisir le type de machine à souder, l’alimentation électrique nécessaire, si elle est portable, quels autres outils et accessoires pourraient être nécessaires avec la machine à souder. Les accessoires nécessaires sont : le chalumeau, le casque de soudage, le gant de soudage, les lunettes et le rideau de soudage.

Le soudage à l’arc métallique

Le soudage à l’arc métallique avec électrode de protection (SMAW) est également connu sous le nom de soudage manuel à l’arc métallique (MMA) ou de soudage au bâton. Ce procédé est utilisé pour le soudage de l’acier, de l’acier inoxydable et de la fonte. Dans ce type de soudage, une électrode consommable recouverte d’un flux est utilisée pour poser la soudure. Le courant électrique est fourni par l’alimentation électrique de la soudure. Cela permet de créer un arc électrique entre l’électrode et les métaux qui sont assemblés. 


Le revêtement de flux se désintègre et cela donne un gaz de protection qui donne une couche de scories. La zone de soudure est protégée de toute impureté par le laitier et le gaz de protection. Les équipements nécessaires pour ce type de soudage sont : une alimentation électrique continue, une électrode, un porte-électrode et une pince de travail.

Le soudage MIG 

Le soudage MIG signifie soudage sous gaz inerte métallique. Il est également appelé soudage à l’arc sous gaz métallique ou GMAW. Il est utilisé pour l’assemblage de l’aluminium avec d’autres métaux non ferreux. Il est utilisé pour assembler de nombreux types d’alliages et de métaux. Il y a très peu d’éclaboussures dans ce type de soudage. Cette méthode est plus rapide que les autres méthodes traditionnelles comme la méthode de soudage au bâton. 

Un fil électrode continu et consommable et un gaz de protection sont alimentés par un pistolet de soudage. Une source d’énergie constante est nécessaire pour souder l’acier ou l’aluminium. Ce type de soudage est principalement utilisé dans l’industrie de la tôle et est donc très répandu dans l’industrie automobile. Les équipements nécessaires sont : un pistolet de soudage, une unité d’alimentation en fil, une alimentation en gaz de protection et un fil d’électrode.


Le soudage TIG 

Le soudage TIG signifie soudage au tungstène sous gaz inerte. Les métaux réactifs comme le magnésium et l’aluminium peuvent être assemblés par ce procédé. Le soudage est effectué manuellement. Cette méthode permet de souder différents types de joints, comme le joint à recouvrement, le joint à bout, le joint d’angle et le joint en T. Le procédé de soudage TIG permet d’éviter l’oxydation. Il nécessite une électrode en tungstène non consommable et un matériau d’apport individuel. 

Un arc est créé entre l’électrode en tungstène pointue et la zone à souder. Comme on utilise un bouclier à gaz, la soudure qui se forme est très propre et nette. Un gaz inerte est utilisé pour le blindage. Ce type de soudage permet de bien assembler des métaux minces. Il est utilisé pour souder l’aluminium, les alliages de magnésium, l’acier, l’acier inoxydable, le cuivre, le laiton et le titane.


Le soudage FCAW 

Le soudage FCAW ou soudage sous flux gazeux sans gaz a besoin de machines à souder alimentées par fil. Dans ce procédé, le métal est chauffé, fondu puis assemblé. L’assemblage est réalisé par un fil d’électrode tubulaire consommable alimenté en continu. Une alimentation électrique constante est nécessaire pour cette méthode. Cette méthode permet de souder à grande vitesse et elle est également portable. Elle est donc utilisée de préférence dans l’industrie de la construction. Il est généralement utilisé dans l’acier, l’acier inoxydable et les métaux rouillés.

Le soudage à l’arc nécessite un équipement peu coûteux et requiert du courant électrique. Le soudage par résistance nécessite un équipement coûteux et exige l’utilisation de feuilles de métal supplémentaires pour envelopper le matériau à souder. Une technique moderne est le soudage par faisceau laser ou par faisceau d’énergie. Cette technique est très coûteuse, mais elle est également rapide et précise. Le soudage est de plus en plus automatisé de nos jours. L’utilisation de robots de soudage se fait dans l’industrie automobile.

S’abonner
Notifier de
0 Comments
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
123 Bricolage
Logo