Moteur de volet roulant : les différents types et les réglages à faire

Exit la sangle ou la manivelle, vous avez décidé de motoriser vos volets roulants ! Outre l’amélioration du confort, les volets motorisés assurent une sécurité optimale au quotidien puisqu’ils se ferment en un seul geste. Dans un même temps, vous réalisez également des économies en énergie, car une fois fermés, les volets isolent votre intérieur de la chaleur. Mais avant de profiter de ces avantages, il convient de choisir la bonne motorisation pour volets roulants en prenant en compte un certain nombre de paramètres.

Les différents types de motorisations pour volets roulants

En toute logique, la force de manœuvre du moteur doit être proportionnelle au poids du volet. En d’autres termes, il faudra considérer le type de matériau de conception de vos volets roulants avant de procéder à leur motorisation. Notez que le bois est plus lourd que l’aluminium et le PVC. Quoi qu’il en soit, la motorisation qui actionne le volet roulant est reconnaissable par sa forme cylindrique. Comme le moteur s’intègre à l’axe d’enroulement, son diamètre doit correspondre à celui de l’axe. En guise de référence, notez que les diamètres standards sont de 15mm, 40mm et 60mm. Au vu de ces paramètres, vous pouvez d’ores et déjà vous renseigner sur le prix d’un moteur de volet roulant sur un site spécialisé dans la motorisation de ces dispositifs de fermeture. Vous y trouverez aussi des pièces de rechange tels que les roues, les supports moteurs et les tiroirs bloc radio. Il convient d’ailleurs de distinguer les deux types de motorisation les plus fiables.


La motorisation filaire de volet roulant

Si vous recherchez un mécanisme solide et aspirez à un meilleur confort d’utilisation pour votre volet roulant électrique, il est alors recommandé d’installer une motorisation filaire. Ce dispositif se compose d’un moteur et d’un câble relié à un interrupteur mural. Ce dernier est bien évidemment alimenté par le réseau électrique de la maison.

Comptez en outre sur différents types d’interrupteurs, dont les modèles standards pourvus des commandes « haut » et « bas » et les modèles haut de gamme présentant plus de fonctionnalités comme l’arrêt de la course ou l’horloge de programmation. Cette fonction très pratique permet d’automatiser l’ouverture et la fermeture des volets roulants. Plus particulièrement recommandés pour les portes de service ou les portes de garage, il existe des inverseurs à clés dont le concept est très simple : il suffit d’un tour de clé pour activer le volet roulant.

La motorisation radio-télécommandée (sans fil)

Grâce à la motorisation radio-télécommandée, votre volet roulant électrique se pilote à distance. Il vous suffit d’appuyer sur une télécommande ou sur votre smartphone pour commander l’ouverture ou la fermeture des fenêtres. Mieux encore, la portée de la télécommande peut aller jusqu’à 200 mètres. Vous aurez à choisir entre des télécommandes « 1 canal », des versions multicanaux et des télécommandes incluant la programmation horaire. Sinon, vous pouvez toujours faire installer des commandes murales sans fil. Par ailleurs, grâce à la domotique, une télécommande suffit pour piloter plusieurs appareils électriques de la maison (chauffage, store, portail…), ainsi que le système d’éclairage. Il va sans dire que le savoir-faire d’un technicien s’avère nécessaire pour relier ces différents dispositifs entre eux.

La motorisation solaire

Alimenté par un panneau photovoltaïque fixé sur le coffre, le moteur solaire vous permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Concrètement, la batterie intégrée stocke l’énergie solaire qu’elle capte à l’extérieur de votre habitation. Celle-ci activera l’ouverture ainsi que la fermeture du volet roulant. Dans ce cas, le dispositif n’est pas relié au système électrique de la maison. Si cette option se révèle relativement intéressante, elle requiert toutefois un budget plus élevé que ses homologues. En contrepartie, notez que la motorisation solaire pour volet roulant présente une longue durée d’utilisation.

Comment choisir votre moteur pour volets roulants ?

Vous avez prévu de motoriser vos volets roulants ? Vous devez remplacer une motorisation de volet défectueuse ? Ces critères vous aideront à choisir le moteur le plus adapté.

La puissance du moteur

La puissance d’une motorisation pour volet roulant est donnée en Newton/mètre. Pour commencer, notez qu’il est d’usage de choisir le moteur selon le poids du tablier. Ce dernier se calcule en deux temps. Déterminez d’abord la surface du tablier en m² grâce à la formule « (hauteur + 0.2) x largeur ». Ensuite, pour connaître le poids du tablier il vous suffit d’appliquer la formule « surface x poids du matériau au m² » (Alu : 5kg/m² – bois : 10kg/m² – PVC : 6kg/m² – acier : 12 kg/m²). Enfin, pour déterminer la puissance (N/m) nécessaire, il suffira de diviser le poids par deux. Il est évidemment recommandé de privilégier une motorisation de puissance légèrement supérieure au résultat obtenu.

Le diamètre du moteur

Afin d’éviter les désagréments, le diamètre de l’axe de roulement du volet doit être supérieur à celui du moteur. L’axe de roulement n’est autre que le tube sur lequel le tablier s’enroule. Par conséquent, un moteur de 35mm de diamètre convient pour un axe de moins de 50mm. Si le diamètre du moteur avoisine les 45mm, celui de l’axe doit être compris entre 50 et 70mm. Enfin, pour un moteur de 55mm de diamètre, choisissez un axe de plus de 70mm de diamètre.

La marque ou le fabricant

Comme de nombreux utilisateurs, vous tiendrez compte de la marque ou de la notoriété du fabricant avant de choisir la motorisation pour votre volet roulant. Effectivement, toutes les marques ne se valent pas. Aussi, privilégiez les marques les plus fiables telles que Somfy, Becker, Came, Simu ou Budendorff.

Le réglage des fins de course des volets roulants

Moteur De Volet Roulant : Les Différents Types Et Les Réglages À Faire 123 Bricolage 2021

Pour les réglages des fins de course, l’installateur tient compte de la position la plus haute et de la position la plus basse du volet roulant. Ces réglages peuvent être semi-automatiques ou entièrement électroniques. Autrement, vous pouvez aussi opter pour des réglages de fin de course mécaniques.

Notez que les réglages manuels se font via une vis sur le moteur. Pour les réglages semi-automatiques, il vous suffira d’appuyer sur la télécommande. Mieux encore, vous n’aurez rien à faire si la motorisation intègre une technologie automatique. Le moteur déterminera lui-même le début et la fin de course.

Comment installer le moteur pour volet roulant ?

L’installation du moteur pour volet roulant requiert quelques notions de bricolage. Cela peut paraître difficile, mais ce n’est pas impossible si vous suivez minutieusement les différentes étapes. Après avoir installé le moteur dans son tube, l’étape suivante consistera à le brancher au réseau électrique. Dans le cas d’une motorisation filaire, le dispositif sera relié à un interrupteur fixe. Dans le cas d’une motorisation radio, la pose d’un interrupteur ne sera pas nécessaire puisque les volets roulants se commanderont à distance.

Toutefois, l’installation du moteur roulant ne s’arrête pas là. Vous poursuivrez par le réglage des butées, surtout si le moteur n’intègre pas de butées préenregistrées. Il conviendra alors de procéder au réglage au niveau de la tête du moteur. En revanche, les butées se règleront toutes seules dans le cas d’un dispositif automatique. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un installateur professionnel qui se chargera de l’installation du moteur du volet roulant, des réglages et des branchements nécessaires.

Comment centraliser les volets roulants ?

La centralisation des volets roulants offre de nombreux avantages, dont le principal est le gain de temps qu’elle occasionne. Techniquement, tous les volets se pilotent via un seul point de commande. Il peut s’agir d’un émetteur mural (filaire) ou d’une télécommande (radio). Oubliez les idées reçues qui veulent que la centralisation des volets roulants implique un important budget et des travaux conséquents. En effet, vous pouvez aujourd’hui accéder à une domotique complète à des prix relativement abordables.

La centralisation permet de fermer tous les volets du domicile en une seule fois et qu’une seule pression sur un bouton suffit pour activer le mode jour ou le mode nuit. Très souvent, la centralisation des volets roulants est la première étape vers une domotique globale qui permet de commander toute la maison, qu’il s’agisse de l’éclairer, de la chauffer ou de la sécuriser. La centralisation étant une opération relativement complexe, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel en cas de doute.

Peut-on motoriser un volet roulant à manivelle ?

Vos volets roulants sont manuels, mais vous souhaitez passer à l’électrique ? Notez qu’il existe des kits de motorisation qui permettent de répondre à vos attentes. Bien évidemment, il est également conseillé dans ce cas d’avoir recours aux services d’un installateur professionnel. Il vous conseillera sur le choix de la motorisation en tenant compte de vos besoins et du dispositif existant. Si vous êtes un bricoleur aguerri et que vous souhaitez motoriser vous-mêmes vos volets roulants, les kits sont fournis avec une notice d’installation. N’hésitez pas à vous référer à des tutoriels en ligne ou à consulter des forums pour en savoir davantage sur les travaux à réaliser.

La motorisation d’un volet roulant à manivelle se fait en plusieurs étapes. La première consiste à ouvrir et à nettoyer le coffre. Fermez ensuite les volets avant de démonter le système à manivelle et toutes les pattes d’attaches. Sortez le tube d’enroulement puis posez le moteur tubulaire en vous servant de l’axe existant. Sinon, vous pouvez y intégrer un tube d’enroulement neuf, avec moteur intégré. Une fois le moteur installé, l’étape suivante consistera à raccorder le fil du moteur au réseau électrique domestique. Cette tâche devra être réalisée par un électricien. Une fois son travail effectué, vous pouvez régler les fins de course. Si vous rencontrez la moindre difficulté, contactez un professionnel.

YouTube video

Quelles sont les principales pièces qui composent les volets roulants ?

Le mécanisme du volet roulant se révèle relativement complexe, d’où la nécessité de comprendre l’utilité de chaque pièce. Le volet roulant n’est pas uniquement composé d’un tablier, de lames et de coulisses. Le mécanisme qui se trouve dans le caisson comprend différentes pièces. Chacune d’elles a une fonction spécifique, contribuant ainsi au bon fonctionnement du volet roulant.

Les attaches tablier et les bagues du volet roulant

Les attaches tablier lient le tablier du volet à l’axe. Vous pouvez donc opter pour une attache tablier souple. Les versions plus rigides sont particulièrement indiquées pour les systèmes motorisés. Quant aux bagues (ou couronnes), elles facilitent l’enroulement de l’axe du volet roulant. Cette pièce doit être conforme au tube du volet roulant, puisque sa fonction consiste à compter le nombre de tours réalisés par le tube d’enroulement, ainsi que les butées hautes et basses. En l’absence de bagues, le volet ne s’arrêtera pas à la descente ou à la fin de la montée.

Les embouts et les flasques

Les embouts (ou tandems) servent de liaison entre le tube d’enroulement et le treuil. C’est grâce à ce type de pièces que l’axe reste sur son support. Dans le même registre, vous trouverez les flasques qui guident le tablier lorsque celui-ci sort des coulisses. Techniquement, il existe les flasques se déclinent en différentes versions : encastrées ou coulissantes. Comptez aussi sur différents diamètres, s’adaptant au mieux aux particularités des volets roulants.

Moteur De Volet Roulant : Les Différents Types Et Les Réglages À Faire 123 Bricolage 2021

La genouillère et les joues

La genouillère est l’une des pièces les plus importantes du dispositif, car elle assure la liaison entre la manivelle et la sortie de caisson. Elle se compose de deux parties articulées sur deux axes. Si cette pièce s’use, l’ensemble du dispositif risque d’en pâtir, d’où la nécessité de la remplacer au plus vite. En outre, vous trouverez les joues à chaque extrémité du caisson. Elles maintiennent en effet le tube d’enroulement.

Les moyeux et les poulies

Le moyeu relie le treuil du tube d’enroulement à l’embout. Notez surtout que l’installation d’un moyeu peut se révéler plus ou moins difficile, il est donc nécessaire de démonter entièrement l’axe de roulement du volet. La poulie est quant à elle surtout indispensable pour les volets roulants dotés d’enrouleur de sangle. Sa présence n’est pas nécessaire dans un volet roulant électrique.

Les sorties de caisson et les treuils

Une sortie de caisson joue un rôle essentiel dans un volet roulant manuel, à manivelle ou à sangle. Cette pièce se lie au treuil pour que le volet puisse monter ou descendre sans accrocs. Le treuil fait également partie du mécanisme d’un volet roulant manuel. Cette pièce relie la manivelle et l’axe d’enroulement. En cas de défaillance, notez que le treuil se remplace très facilement.

Moteur De Volet Roulant : Les Différents Types Et Les Réglages À Faire 123 Bricolage 2021

Les tubes et les tulipages

La rotation du tube entraine la fermeture et l’ouverture de votre volet roulant. Il entraine ainsi le tablier qui active les lames. Enfin, les tulipes de guidage se trouvent entre les coulisses et font partie du rail de guidage. Concrètement, elle assure la liaison entre le coffre et les coulisses.

Vous avez encore des questions ?
Obtenez l’aide de la communauté. Posez votre question dans le forum et obtenez de l’aide d’autres enthousiastes du bricolage et des professionnels de la construction.
Nous sommes là pour nous aider les uns les autres.
Au Forum!
123 Bricolage
Logo