Comment réussir l’installation des stations météorologiques personnelles ?

Recevoir et déballer les stations météorologiques est une partie excitante de la possession de tel instrument de mesure. Cependant, il y a quelques points très importants à prendre en compte lors de l’installation de votre station météo personnelle.

Dans cet article, nous les examinons de plus près.

Difficulté :Moyenne
Durée d’exécution :30 minutes
Nombre de personnes :1

Votre boîte à outils :

Ce dont vous avez besoin pour réussir l’installation des stations météorologiques personnelles :

  • Tournevis
  • Pinces
  • Marteau
  • Scie

Comment installer des stations météorologiques personnelles

1. Positionnement correct de vos capteurs

Le processus de choix de l’emplacement correct de votre station météo est probablement la partie la plus importante de toute installation de stations météorologiques. C’est la partie la plus significative pour garantir la précision avec laquelle vous serez en mesure de mesurer toutes les différentes conditions atmosphériques.

Les deux facteurs les plus importants à prendre en compte pour une installation optimale sont la hauteur des capteurs et leur distance par rapport aux autres objets.

a. La distance

La distance est le premier facteur crucial à prendre en considération lors de l’installation de votre station météorologique. Il y a deux distances différentes qui sont d’une importance particulière pendant le processus d’installation.

La première est la distance entre l’unité extérieure (contenant les capteurs) et les objets environnants. La deuxième distance est la distance réelle entre l’unité extérieure et la station de base.

b. Ombre de la pluie

Les arbres et les murs peuvent couvrir ou projeter une « ombre de pluie » sur l’unité, ce qui vous donne une lecture complètement fausse du pluviomètre 1) . L’effet d’un arbre devrait être évident, mais l’ »ombre de la pluie » mérite quelques explications supplémentaires.

Disons, par exemple, que le vent souffle dans la direction de la maison alors qu’il pleut, et que le pluviomètre est placé trop près du mur du côté opposé de la maison. Le mur crée une « ombre de pluie », c’est-à-dire que le vent fait passer la pluie au-dessus du pluviomètre, qui ne reçoit donc qu’une partie de la pluie réelle.

Il en va de même pour la vitesse et la direction du vent. Les objets de grande taille n’influencent pas seulement la vitesse du vent, mais font également tourbillonner le vent, ce qui rend très difficile l’obtention d’une lecture précise de la direction du vent.

L’anémomètre et la girouette ne doivent pas être placés à proximité de structures hautes ou grandes.

À ce stade, vous êtes peut-être frustré et vous vous demandez où vous pouvez placer vos capteurs L profonds pour qu’ils ne soient pas influencés par quelque chose. Vous serez heureux d’apprendre qu’il existe une règle empirique à suivre.

Ce que vous ne serez peut-être pas aussi heureux de savoir, c’est que la règle empirique suit une règle de 4 X 1. Cela signifie simplement que les capteurs L profonds doivent être placés à une distance quatre fois supérieure à la hauteur de la structure la plus proche. Cela signifie que si la structure est haute de 3 m, les capteurs L profonds doivent être placés à 12 m de celle-ci.

c. Distance entre la base et l’unité extérieure

Les connexions sans fil deviennent la norme pour la plupart des stations météorologiques domestiques de milieu et de haut de gamme. La possibilité de placer les capteurs n’importe où à l’extérieur de la maison et de communiquer de manière transparente avec la station de base sans avoir besoin de câbles ou d’installations supplémentaires les rend très attrayants pour la plupart des utilisateurs domestiques.

d. Hauteur

Le deuxième facteur crucial lors du choix du site pour déterminer la précision des relevés de vos capteurs est la hauteur physique réelle de votre unité au-dessus du sol.

La première raison est d’obtenir une lecture précise de l’humidité. La précision de l’hygromètre peut être sérieusement influencée, surtout lorsqu’il est placé dans un jardin ou dans une zone contenant des plantes, de l’herbe ou même des plans d’eau.

La quantité d’humidité que les plantes et les plans d’eau ajoutent à l’atmosphère ne doit jamais être sous-estimée.

La température est une autre variable qui peut également être influencée par la surface située sous les capteurs. Que l’unité de détection soit installée sur le sol ou sur un toit, la surface de chaque capteur absorbe et reflète/rayonne une grande partie de la chaleur du soleil dans l’atmosphère environnante 2) .

Par conséquent, lorsque les capteurs sont placés trop près de la surface, le thermomètre ne pourra pas donner une lecture précise. (La chaleur réfléchie/rayonnée du sol en dessous s’ajoute à la température atmosphérique captée par le thermomètre).

Heureusement, vous ne devez pas vous décourager complètement, car la solution à ce problème n’est pas si difficile. Il suffit de s’assurer que le réseau de capteurs se trouve à environ 1,80 m au-dessus de la surface du sol. Cette hauteur est suffisante pour rendre négligeable l’influence des objets et surfaces environnants.

La plupart des systèmes météorologiques de qualité sont livrés en standard avec des supports pour installer l’unité de détection (généralement autour d’un poteau standard). Vous pourrez vous procurer un mât approprié auprès de la plupart de ces fabricants. Vous pouvez même économiser de l’argent en achetant un poteau galvanisé suffisamment long (pour éviter la rouille) dans votre quincaillerie locale.

N’oubliez pas de prendre note de la largeur ou du type de poteau/surface que les supports de votre réseau de capteurs en L profond utiliseront avant d’acheter tout accessoire. La documentation de votre station météo personnelle devrait pouvoir vous fournir ces informations. N’oubliez pas la règle des 4 X 1 pour la distance et celle des 1,8 m pour la hauteur

2. Capteurs toit

La plupart d’entre nous n’ont pas un jardin assez grand pour placer le capteur assez loin de toute obstruction. En plaçant l’unité de détection sur votre toit ou en la fixant sur le côté sur un poteau à environ 2,5 mètres du bas du toit, vous obtiendrez les meilleurs relevés possibles pour toutes les conditions atmosphériques.

Attention ! Il s’agit clairement d’un exercice potentiellement dangereux, demandez donc à un installateur professionnel de le faire pour vous si vous n’êtes pas totalement confiant et capable de le faire vous-même en toute sécurité.

N’oubliez pas que vous devez remplacer les piles tous les deux ans environ. Assurez-vous donc que l’unité de détection est toujours accessible pour les remplacer, ainsi que pour effectuer la maintenance occasionnelle.

Comment réussir l’installation des stations météorologiques personnelles – Foire aux Questions (FAQ) 

Où dois-je placer ma station météo ?

Idéalement installée à une hauteur de 1,2 à 1,8 m au-dessus du sol. 

Où dois-je installer mon capteur de température extérieure ?

Montez le capteur verticalement à au moins 1,80 m du sol.

Comment puis-je obtenir une température extérieure précise ?

Pour obtenir la lecture la plus précise, utilisez un thermomètre à liquide dans le verre ou un thermomètre numérique. Placez-le de manière à ce qu’il ne soit jamais exposé directement au soleil. L’ombre d’un arbre et un porche orienté au nord sont deux bons endroits. Placez le thermomètre à une hauteur d’un mètre à deux mètres du sol, dans un endroit où la circulation de l’air est suffisante.

De quoi a-t-on besoin pour une station météo?

Un thermomètre pour mesurer la température de l’air et de la surface de la mer. Un baromètre pour mesurer la pression atmosphérique. Un hygromètre pour mesurer l’humidité. Un anémomètre pour mesurer la vitesse du vent.

123 Bricolage
Logo