Comment savoir si un mur est porteur

Comment savoir si un mur est porteur : 3 astuces pour le reconnaître

Vous cherchez comment savoir si un mur est porteur ou non ? Vous ne trouvez pas de réponse et cela vous pose un problème ?

Vous avez raison. 

Lorsque nous voulons abattre un mur, une petite voix se fait toujours entendre dans notre tête : « Est-ce un mur porteur ? », et c’est alors généralement un moment de panique. La démolition d’un mur n’est pas à prendre à la légère et savoir si un mur est porteur est plus technique qu’on ne le pense. Pour cela, nous avons décidé de vous montrer, dans ce guide, comment savoir si un mur est porteur dans une vieille maison. 

Votre boîte à outils
  • Un mètre ruban
  • Un niveau laser 

Qu’est-ce qu’un mur porteur ?

Avant de découvrir comment savoir si un mur est porteur, il est fortement important de connaitre qu’est-ce qu’un mur porteur. 

Soyez tout d’abord certain que votre projet ne sera pas un échec. Il est en effet possible de créer une ouverture dans un mur porteur, à condition de respecter certaines étapes déterminantes pour la réussite de votre aménagement intérieur. Nous vous proposons de découvrir les 30 astuces de décoration intérieur

En revanche, la démolition d’un mur porteur est une autre affaire, car il soutient la structure de la maison ou de l’appartement.

Que diriez-vous d’une brève définition ? Un mur porteur est un mur qui soutient le bâtiment. Eh bien, c’est un peu réducteur.

Votre maison a un cadre qui supporte l’ensemble du toit. Le poids du toit est en grande partie réparti sur les quatre murs extérieurs de votre maison. Selon la configuration, il peut arriver (surtout dans les maisons anciennes) qu’un mur à l’intérieur du bâtiment supporte également une partie de cette charge. Dans ce cas, il s’agit d’un mur porteur et toute altération de son intégrité peut avoir de graves conséquences.

Comment Savoir Si Un Mur Est Porteur : 3 Astuces Pour Le Reconnaître

Les murs porteurs soutiennent la structure d’une maison ou d’un appartement en plus de leur propre charge. Dans le langage courant, un mur porteur intérieur est appelé mur porteur. Tout mur porteur doit donc être conservé, car il supporte par exemple la charge verticale :

Du plafond ou du plancher ainsi que des cloisons de l’étage supérieur, de la charpente et, par extension, de l’ensemble de la toiture.

En un mot, la solidité de la maison lui est intimement liée. Si des travaux impliquant la démolition d’un mur sont nécessaires, il faut impérativement veiller à ce qu’il ne s’agisse pas d’un mur porteur, sous peine de déstabiliser l’ensemble de la maison au point de constituer un danger immédiat pour les habitants. Cette intervention ne doit être réalisée que par un professionnel.

Pour modifier l’espace intérieur, on peut plutôt supprimer un mur non porteur, c’est-à-dire une cloison qui n’est là que pour séparer les pièces, mais qui ne supporte aucune masse structurelle.

Après avoir pris soin de soutenir le mur porteur ou la cloison, on intervient sur ce type de mur à l’aide d’une scie afin d’éviter les risques liés aux vibrations.

Comment savoir si un mur est porteur dans une vieille maison ?

Vous souhaitez connaitre comment savoir si un mur est porteur ou non ?  

Il faut connaître un certain nombre de choses. En discutant avec vos amis experts en construction, vous avez peut-être déjà entendu (ou pas) quelques-unes de ces bonnes idées :

L’épaisseur du mur

Souvent plus épaisse, c’est-à-dire au moins 15 cm au lieu de 7 à 9 cm pour les murs non porteurs, également appelés cloisons. L’épaisseur du mur n’est pas un bon indicateur. Vos cloisons pourraient être plus épaisses, surtout si les plaques de plâtre sont recouvertes. Cela est parfois utilisé pour les cloisons d’une cuisine qui doivent supporter un poids considérable avec des meubles suspendus.

D’autres exemples sont plus difficiles à identifier. Parfois, la plaque de plâtre est doublée afin d’obtenir une meilleure rigidité pour l’acoustique de la pièce. Si l’ancien propriétaire était un grand amateur de musique, il peut avoir fait cela sans que vous vous en rendiez compte.

L’emplacement

Cela dépend de la taille de l’appartement. Si la surface est importante, un mur porteur a probablement été placé au milieu de la maison pour soutenir les murs extérieurs.

Là encore, il s’agit d’une hypothèse, le choix réel dépendra de la forme de votre charpente, de la disposition des fermes ou du fait que vos combles soient aménageables ou non.

Le bruit produit lorsque l’on frappe à la porte

Si le bruit est sourd (plein), le mur est en béton ou en pierre et donc porteur. En revanche, si vous entendez un bruit creux, le mur est en placoplâtre et n’est donc pas porteur.

Ces tests peuvent certes donner une impression, mais ils peuvent aussi être trompeurs.

En effet, selon l’année de construction ou les différents travaux qui ont été effectués dans la maison, les murs peuvent être devenus porteurs ou semi-porteurs.

Mur porteur ou non, la solution inéluctable

Comment savoir si un mur est porteur ou non ? L’une des méthodes consiste à se procurer les plans et à demander l’avis d’un bureau d’études ou d’un architecte pour s’assurer que la démolition d’un mur n’endommagera pas votre maison. Vous pouvez l’essayer.

Caractéristiques d’un mur porteur

Parce qu’il doit être capable de supporter la structure d’un bâtiment, le mur porteur a des caractéristiques très spécifiques par rapport à une cloison, mais qui évoluent dans le temps pour répondre aux normes de construction. En fonction de l’âge de la maison, un mur porteur peut être constitué des matériaux suivants

-Crépi combiné à du béton armé

-Colombages en bois sur crépi

-De blocs de béton cellulaire

-Du béton armé

-Des briques pleines

-Briques perforées en hauteur

-Pas facile à reconnaître pour un œil non exercé

Pour savoir quel mur est porteur, il est utile de se procurer le plan original de la maison, si vous ne l’avez pas encore, vous pouvez le faire en :

  • S’adresser soit à l’ancien propriétaire du bien immobilier, soit au notaire, soit à l’entrepreneur. La procédure est gratuite.
  • Soit vous vous adressez à un architecte afin qu’un nouveau plan de la maison soit établi et que la procédure d’intervention soit définie dans le respect de la réglementation. Ce service est facturé.
  • Le plan original permet de s’assurer qu’un mur est porteur, surtout s’il s’agit d’une maison ancienne qui a déjà subi des modifications importantes. Il peut en effet arriver qu’un mur intérieur soit pris à tort pour une simple cloison, alors qu’il s’agit d’un ancien mur extérieur (et donc porteur) de la maison qui a été agrandi.

Si le plan initial est disponible, il ne reste plus qu’à rechercher les cloisons en fonction de leurs spécificités. 

Pour éviter tout risque d’erreur d’appréciation, le mieux est de se rendre chez un professionnel du bâtiment qui présentera les plans et donnera toutes les explications nécessaires.

Comment savoir si un mur est porteur – Foire Aux Questions (FAQ) 

Quelle est l’epaisseur mur porteur ?

L’épaisseur du mur de maçonnerie porteur doit être d’au moins 304,8 mm pour une hauteur de mur maximale de 10,668 m. De plus, l’épaisseur du mur de maçonnerie doit être augmentée de 101,6 mm. 

Quelle la hauteur maximale de mure en l ?

La bonne pratique pour le contrôle du front de taille d’une carrière est de maintenir la hauteur maximale du front d’extraction à 15 mètres.

Quelles les utilisations de faux murs ?

Pourquoi voudriez-vous un mur temporaire ? Les raisons sont nombreuses :

  • Diviser la chambre d’un enfant pour accueillir un deuxième lit
  • isoler une zone en cours de rénovation de longue durée
  • Créer un bureau à domicile en divisant une grande pièce.
  • entourer les tuyaux d’évacuation des eaux usées pour les rendre invisibles
  • Dans les buanderies, pour dissimuler les évents, les fils ou les tuyaux de la sécheuse.
  • Dans les sous-sols aménagés pour créer des pièces temporaires

Quelle est l’ouverture mur porteur avant apres ?

Les murs extérieurs sont presque toujours porteurs. Lorsqu’il y a des fenêtres et des portes, les murs comprennent des poutres, ou linteaux, qui traversent le haut des ouvertures. Des poteaux situés de part et d’autre des ouvertures soutiennent les poutres. Il est rare qu’un mur extérieur d’une maison soit entièrement non porteur. Généralement, l’ouverture d’un mur de briques de 10,16 cm d’épaisseur est prévu pour les cloisons uniquement et ne doit pas dépasser 213 cm de hauteur.

Quelle est la meilleure epaisseur murs maison ?

En ce qui concerne les matériaux de construction standard, les murs en maçonnerie ont tendance à être les plus épais, et l’épaisseur maximale recommandée pour les murs jusqu’à 2,1 m de haut est de 14 cm. Ajoutez 10 cm supplémentaires pour chaque tranche supplémentaire de 2,1 m de hauteur. Toute épaisseur supérieure à cette valeur, quel que soit le matériau, est excessive.

Comment casser un mur non porteur ?

Les étapes suivantes vous aident à casser un mur non porteur :

  • Repérer les lignes de services publics
  • Débranchez l’eau et l’électricité
  • Enlever les portes (si nécessaire)
  • Enlever les moulures d’habillage
  • Préparer la démolition
  • Perforer les trous de départ
  • Couper entre les montants
  • Retirer la surface du mur opposé
  • Enlever et terminer les lignes de services publics
  • Enlever les montants et les plaques
  • Nettoyer la zone
Marc
Marc

Bonjour, je m’appelle Marc et j’adore le bricolage. Avant qu’un artisan ne vienne chez moi, j’essaie moi-même et je réussis la plupart du temps. Si ça ne marche pas, ça n’existe pas. Bien qu’il y ait parfois des revers, j’apprends de chaque erreur.

Vous le pouvez aussi. Montrez ce qui est en vous. C’est pourquoi j’ai compilé pour vous cette comparaison. De la grande offre disponible sur le marché, j’ai sélectionné et comparé dans un tableau les meilleurs outils et des modèles les plus vendus.

123 Bricolage
Logo