Comment poncer une dalle en béton ?

Vous trouvez que vous pouvez réaliser à vous seuls des travaux de maçonnerie et vous désirez faire couler une dalle ? Les dalles de votre intérieur ne sont pas bien lisses ou ont des défauts ? Vous allez trouver votre bonheur dans cet article !

Du coulage au ponçage en passant par le surfaçage, vous pourrez accomplir une vaste gamme de travaux et cela à l’aide d’outils variés ou qui vont avec vos choix personnels. Nous allons vous guider à travers plusieurs étapes et vous faciliter les tâches afin d’avoir un résultat digne d’un professionnel. Alors commençons sans plus tarder !

Comment poncer une dalle en béton ?

Lorsqu’on entend « dalle en béton », on s’imagine toujours un travail trop difficile et impossible à réaliser soi-même. Détrompez-vous, couler ou poncer une dalle en béton ne nécessite pas une grande expérience. Commençons par le ponçage de la dalle. Votre surface n’est pas parfaitement plane ? Vous souhaitez augmenter l’adhérence des surfaces en béton pour les couvrir d’un revêtement ?

Les poncer s’avère être l’idée ultime. Si vous êtes habitués aux travaux de ponçage, vous devez savoir qu’il est primordial de recouvrir les surfaces et de protéger tous les meubles alentours. En effet, le ponçage émet beaucoup de poussière qui est par la suite difficile à nettoyer. Si vous comptez travailler à l’intérieur, pensez à aérer un maximum l’espace et à protéger vos voies respiratoires à l’aide d’un masque. Mettez-vous à l’œuvre et commencez à poncer du bas vers le haut de la dalle. Continuez jusqu’à arriver tout en haut de la dalle. Vous pouvez utiliser une ponceuse girafe pour les endroits trop en hauteur.

Avant toute chose, vous devez bien entendu savoir quelle ponceuse et quel papier abrasif choisir. Puisqu’il s’agit ici d’une surface assez dure, nous vous conseillons par exemple une ponceuse professionnelle excentrique. Avec cet outil assez puissant, vous devez choisir un papier de verre bien rugueux. Cet outil électroportatif peut être dangereux dans certains cas.

C’est pour cela qu’il faut respecter les mesures de sécurité réglementaires. Vérifiez avant tout le câble d’alimentation pour voir s’il ne présente aucun signe de dégradation. Examinez aussi le disque de la ponceuse excentrique et son état général, une panne peut causer plusieurs dégâts. Passons à la sécurité de votre santé. Il est fortement conseillé d’utiliser un système d’aspiration.

Effectivement, la quantité de poussière qui est relâchée par le ponçage pourrait vous causer des allergies ou des crises d’asthme. Il est également préférable de porter des gants pour protéger vos mains de blessures accidentelles.

Comment couler une dalle en béton ?

L’installation d’une dalle en béton agit comme un support et donne plus de stabilité à une construction ou un à un sol. Savoir en couler une soi-même est par conséquent un atout. Vous aurez besoin ici d’une variété importante d’outils : une bétonnière (primordiale), une brouette, un niveau, des cordes, des piquets, les pelles, la dame de maçon et les planches de coffrage.

Le plus important reste le matériel nécessaire au coulage, c’est-à-dire, le sable, les gravillons, les pierres et le ciment. Une fois tout le matériel prêt, vous devez passer à la préparation du terrain. Délimitez à l’aide de la corde et des piquets l’espace que vous avez choisi, creusez le terrain avec une profondeur de 25 cm et aplatissez le fond.

Il faut savoir que la dalle ne peut pas être coulée directement sur la terre, il faut verser au préalable un fond de graviers ou de galets sur une hauteur de 10 cm.

Ajoutez une couche de sable sur la première couche de graviers et compactez le tout à l’aide d’une dame. Une fois l’assise (base) réalisée, vous pouvez passer au coffrage de la dalle. Il s’agit d’une étape importante, en dimensionnant la surface de la dalle, vous allez réaliser son « habillage ». Installez les planches tout autour de la surface tout en respectant les angles et les courbures. Servez-vous des piques pour maintenir les planches bien droites.

Entamez maintenant l’armature de la dalle. Celles porteuses doivent impérativement être renforcées d’une armature. Elle consiste en un treillis métallique qui permet de couler du béton armé. Gardez bien en tête que cette armature doit être installée sur des cales et non pas directement sur le sol.

La surface est fine prête à recevoir la dalle de béton. Quelques facteurs sont quand même à prendre en considération. Le dosage du béton est le plus important, dosez bien les « ingrédients » par rapport au type de béton que vous désirez. 

Comment surfacer une dalle en béton?

Vous constatez qu’après le coulage de la dalle en béton, la surface n’est pas parfaitement plane ? Le surfaçage est la solution idéale pour ce genre d’inconvenants. Cela consiste à rendre la surface homogène, lisse et plane. Il se peut également que la surface en béton ait des défauts saillants, la surfacer s’avère être dans ce cas une astuce efficace pour les éliminer.

Des travaux de rénovation peuvent aussi nécessiter un surfaçage d’une dalle en béton, il permet alors d’améliorer la surface en effaçant les petits défauts crée avec le temps. Il se fait d’habitude à l’aide d’une taloche, mais vous pouvez aussi utiliser des appareils spéciaux pour avoir une surface encore plus lisse.

Les professionnels spécialisés dans le dallage vont généralement utiliser les surfaceuses ponceuses électriques qui garantissent une bonne finition. Le matériel a, comme vous pouvez le constater, une place importante dans le bon déroulement des travaux. 

Si vous optez par exemple pour des outils manuels, la taloche, qu’on a évoquée précédemment, fait parfaitement l’affaire. Cet instrument, en bois ou en plastique, permet d’aplanir de façon manuelle. Les outils mécaniques quant à eux sont certes un peu plus coûteux, mais facilitent considérablement la tâche.

L’hélicoptère est le seul outil mécanique utilisé pour surfacer une dalle en béton. Composé de pales d’ébauches, il allie à la fois le travail de la taloche et de la lisseuse. Cet outil doit être utilisé qu’après le rejet de toute l’eau de la part du béton, faute de cela, la surface sera trop molle.

Pour éviter tout problème, veillez à respecter le délai de séchage sans pour autant le dépasser. Car une fois le béton trop rigide, vous ne pourrez plus réaliser un lissage efficace.

Comment utiliser une ponceuse surfaceuse électrique ?

La surfaceuse électrique est une machine qui permet de polir des surfaces très dures comme le marbre, la pierre ou le béton. Conçue pour les sols et pour les dalles, elle est équipée la plupart du temps de pierre ou de brosses de ponçages. Cette surfaceuse, qui se présente sous forme de ponceuse orbitale de grande taille, permet de raboter, de polir ou de lustrer les sols en marbre ou en béton.

Cette machine peut utiliser plusieurs types de plateaux. Il existe des polisseuses avec un plateau porte-disques sur lesquelles vous pouvez appliquer des disques en abrasif ou en fibre. Il en existe aussi équipés d’un porte-outil sur lequel vous pouvez mettre des disques diamant, des pierres à poncer ou des brosses métalliques. Le choix de la machine dépend bien entendu de la nature de la surface que vous allez traiter, mais aussi le vos préférences en matière d’abrasifs. 

Passons maintenant à l’utilisation de la machine à surfacer. Tout comme la ponceuse orbitale, la surfaceuse travaille sous son propre poids. Il est donc inutile d’exercer une pression pendant le travail. Vous devez tout d’abord choisir le type de grain en fonction de la surface à surfacer. Puisqu’il s’agit ici d’une dalle en béton, optez pour du grain assez épais.

N’hésitez pas à demander un conseil auprès de la quincaillerie la plus proche ! Certains abrasifs sont à utiliser avec l’eau, faites alors attention à votre choix du type d’abrasif. Avant d’entamer toute action, pensez à vous protéger comme d’habitude de la poussière. Portez un masque pour protéger les voies respiratoires ainsi que d’un masque et des gants de protection pour éviter les accidents.

Comment poncer une dalle en béton ?