Comment fabriquer une fausse poutre métallique ?

Quand il s’agit de la décoration de votre intérieur, une fausse poutre métallique peut faire guise d’une bonne alternative pour remplacer une vraie poutre sans que cela ne soit percevable au premier abord. Elle peut à la fois embellir votre déco, et aussi vous servir de support pour quelques objets. Grâce à notre article, vous allez apprendre à fabriquer une fausse poutre métallique en quelques claquements de doigts, et vous allez découvrir Comment fabriquer une fausse poutre métallique ?

Comment fabriquer une fausse poutre métallique ?

La tâche s’annonce un peu laborieuse, mais ne vous inquiétez pas, un peu d’application et de bonne volonté et votre poutre sera prête assez facilement. Nous essaierons également de vous expliquer comment procéder pour faire l’opération inverse, celle d’enlever des fausses poutres déjà au plafond.

Les fausses poutres sont principalement classées en trois catégories :

  • Les poutres en polyuréthane : elles sont légères et leur pose est facile. Elles sont similaires aux poutres en bois et reproduisent le même effet que celles-ci. En résine, elles ont tendance à briller.
  • Les fausses poutres en polystyrène : Ce sont les fausses poutres les plus légères du marché. Plutôt idéale pour alléger le plafond, elles se fixent avec de la colle.
  • Les fausses poutres en bois : existant en chêne, en sapin et en épicéa, elles conservent parfaitement l’aspect chaleureux du bois. Elles se fixent grâce à un système de clips. Pour finir, elles peuvent recevoir un traitement à l’huile ou à la lasure.

Pour ces poutres, toutes les finitions sont possibles. Vous pouvez : les cirer, les vernir, les creuser, les peindre ; les teinter, etc.

Outre leur fonction décorative, les fausses poutres sont aussi efficaces. Grâce à leur aspect creux, elles sont un bon moyen pour camoufler les câbles électriques qui dépassent ou encore les tuyaux.

La fabrication d’une fausse poutre en métal :

 Les fausses poutres métalliques imitent à la perfection le métal et ne sont pas différentiables à l’œil nu. Elles sont surtout utilisées pour la décoration.

Vous cherchez à fabriquer vos propres fausses poutres métalliques ? Rien de plus simple. Voici les étapes :

  • Rabotez 3 planches d’une épaisseur d’environ 20 mm.
  • Il faut que le joint soit invisible. Pour cela, couvrez les chants des planches verticales avec la planche du dessous.
  • Vissez et collez des tasseaux à l’intérieur de la fausse poutre tout le long des joints, c’est comme ça que vous allez maintenir les 3 planches avec des serre-joints.
  • Pour un rendu parfait, poncez l’ensemble en insistant sur les joints.
  • L’étape de l’assemblage doit être la plus précise possible afin d’éviter à devoir enlever le moins de matière au ponçage des joints.
  • Pour finir, il faut peindre la poutre selon le style qui vous convient.

 Si vous avez besoin de visionner ces étapes, voici une vidéo qui peut vous être d’une grande aide :

Comment fabriquer une fausse poutre métallique ?

Comment fixer une fausse poutre au plafond :

Avant de poser une poutre au plafond, il faut commencer par préparer ce dernier précisément à l’endroit de la pose. Un bon dépoussiérage s’impose donc. Dans quelques cas, il faudra également dégraisser. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi repeindre le plafond.

Avec un crayon, délimitez avec deux lignes parallèles le nouvel emplacement de votre poutre. Vous pouvez vous aider d’un fil de maçon et d’une équerre. Faites bien attention à respecter la droiture des angles et l’alignement. Ensuite, sciez les fausses poutres en respectant les bonnes dimensions.

Pour les pièces en polyuréthane ou polystyrène, appliquez la colle le long de la base des poutres et portez-les à l’emplacement souhaité. Fixez-les en appuyant légèrement pendant quelques secondes. Il est tout à fait possible d’utiliser une perche pour faciliter cette opération. Essuyez bien évidemment tout excédent de colle qui risque de laisser des traces sur votre plafond.

Une fois que la colle aura séché, enduisez les deux morceaux de mastic silicone. Si vous comptez fixer des poutres en bois, il faudra un système de fixation par clips ou par vis. Il existe également des poutres avec un système de tiges filetées à l’intérieur qu’il faut monter et plaquer au plafond en passant par les combles et en vissant à l’aide d’écrous sur ces mêmes tiges.

La fixation d’une poutre au plafond est une tâche qui nécessite quand même de la patience de la précision et de bons outils. Si vous voulez avoir une idée sur le budget, la pose de fausses poutres au plafond dépend de plusieurs facteurs : les dimensions, les matériaux et le style choisi.

Pour une fausse poutre en polyuréthane d’environ 3 m de longueur et 20 mm de largeur comptez à peu près 50 euros. Pour une fausse poutre en chêne de dimensions 15 cm x3 m comptez entre 100 euros et 200 euros.

Comment fabriquer une fausse poutre métallique ?

Comment enlever les poutres en faux bois du plafond ?

La première étape sera de déterminer comment les poutres sont attachées. Vérifiez donc si elles sont fixées à l’aide d’un adhésif. En effet, vu la légèreté de leur poids, il est tout à fait possible de les coller. Néanmoins, ce moyen présente quelques problèmes au long terme. Pour cette raison, il est beaucoup plus commun que les poutres soient en bois et assez creuses. Elles sont donc enroulées autour de 2 x 4 pouces d’un morceau de bois.

Pour les attacher au bois, il faut visser à travers les solives et ensuite clouer les poutres au bois. La deuxième étape sera de vérifier le mode d’attachement au plafond, chose que vous ne pourrez pas faire à première vue. Pour cela, montez sur une échelle et à l’aide d’un couteau essayez de couper un peu la poutre.

Si celle-ci ne résiste pas, c’est qu’elle est collée. Pour exécuter cette tâche, mettez des lunettes de sécurité. C’est pour empêcher les morceaux de mousse de polystyrène et les petits éclats de tomber sur vos yeux. N’hésitez pas aussi à couvrir le sol de la pièce avec des chiffons pour protéger votre parterre des bouts de morceaux qui vont y atterrir. La troisième étape consistera en le retrait de la poutre.

Après avoir déterminé l’emplacement des clous dans le bois, tirez délicatement sur la poutre. Si elle date de plusieurs années, l’opération devrait se faciliter et la poutre va se dissoudre sans problèmes. Sinon, en cas de résistance, concentrez-vous lentement sur les endroits où les faisceaux sont le plus serrés contre le bois.

Pour enlever les angles, essayez d’abord d’accéder aux têtes des clous. Creuser la mousse autour de ces derniers avec un couteau utilitaire ou une griffe de marteau devrait vous faciliter la tâche. Lorsque vous aurez terminé, vous serez en mesure de retirer le faisceau et de le laisser tomber sur le sol. La dernière étape est celle du retrait du bois.

Le bois vissé dans les solives du plafond devrait maintenant être facile à retirer. Enlevez tout simplement toutes les vices. Répétez l’opération en enlevant le bois morceau par morceau jusqu’à ce que vous obteniez un plafond complètement nu.

Comment fabriquer une fausse poutre métallique ?

Ces différentes tâches sont facilement exécutables rapidement si vous prenez le temps de bien respecter les conseils fournis ci-dessous. Cependant, il faudra de la précision et la disposition des bons outils.

Voici les 5 règles indispensables pour une finition parfaite. Pour plus d’informations je vous invite à lire cet article sur wiki ou bien ici et ici.