Comment éviter la condensation sous un toit en tôle

Si vous êtes déjà sorti avant le lever du soleil, vous avez probablement remarqué de la rosée sur l’herbe, sur les vitres de votre voiture ou sous le toit métallique. Nous avons peut-être appris les bases de ce phénomène naturel en cours de sciences, mais nous avons peut-être besoin de solutions pour y faire face.

Voyons comment éviter la condensation sous un toit en tôle. 

Votre boîte à outils 

  • Une isolation en fibre de verre doublée de vinyle
  • Une couche anti-condensation 
  • Spatule
  • Truelle

Comment éviter la condensation sous un toit en tôle : Contrôle de la condensation 

Traditionnellement, la condensation est gérée en isolant le toit métallique de sorte que la température du panneau n’atteigne jamais le point de rosée. Pour ce faire, on utilise souvent une isolation en fibre de verre doublée de vinyle pour empêcher l’air humide d’entrer en contact avec la toiture métallique plus froide. Si vous chauffez ou refroidissez votre bâtiment, l’ajout d’une isolation est certainement à envisager

Isolation thermique : un petit geste pour " Toit " et la planète

Si ce n’est pas le cas, il existe une autre option à envisager que l’installation d’un isolant à dos de vinyle.

Vous pouvez envisager d’installer une membrane brevetée de contrôle de la condensation, pour prévenir les dommages causés par l’humidité. C’est est un matériau feutré avec un support en caoutchouc qui peut être appliqué sur la face arrière des panneaux métalliques. 

Le matériau piège et retient l’humidité résultant de la condensation. Lorsque les conditions changent, la température de l’air ambiant augmente généralement, ce qui fait monter le point de rosée. L’humidité est alors libérée du matériau et retourne dans l’air sous forme d’humidité normale. Il peut être appliqué à l’arrière des bobines de métal, puis le métal peut être laminé en panneaux. N’oubliez pas de porter vos gants.

Parmi les avantages de cette méthode, on parle de :

  • Durabilité : C’est un feutre anti-condensation gris clair très résistant qui n’est pas susceptible de se déchirer, de se déchirer ou de se détériorer, contrairement aux isolants et aux pare-vapeur standard.
  • Faible entretien : Le produit utilisé résiste à la saleté et à la crasse, est antimicrobien et est très facile à nettoyer avec un tuyau ou un nettoyeur haute pression.
  • Protection contre la corrosion : Le support en caoutchouc du matériau aide à protéger la face arrière du panneau contre la corrosion (bien qu’il n’y ait aucune protection sur les bords coupés du panneau).
  • Facile à manipuler : Il n’est pas nécessaire d’enrouler un pare-vapeur sur les pannes et de le sceller ensuite avec du ruban adhésif, ce qui peut réduire les heures de travail et les coûts.
  • Sécurité et assurance : Le matériau est approuvé pour la génération de fumée et la propagation des flammes.
  • Polyvalence : la membrane est approuvée pour une utilisation dans les résidences, les entrepôts, les installations industrielles, les stades de sport, les écoles, les bâtiments de stockage, les garages, les installations de confinement des animaux et plus encore.

Comment éviter la condensation sous un toit en tôle : empêcher la toiture métallique de transpirer

Comment Éviter La Condensation Sous Un Toit En Tôle

Bonne ventilation du toit

La circulation de l’air est la clé de l’évaporation de la condensation. La présence de trous de ventilation autour du toit, au niveau de l’avant-toit et dans les murs pignons, permet à l’air riche en humidité de s’échapper. La présence d’évents sur toutes les façades de l’abri est un moyen efficace de réduire la transpiration de la toiture métallique.

Pente du toit

Plus la pente du toit d’un abri métallique est faible et plus les ondulations sont profondes, plus le problème de la transpiration du toit métallique est grave. Une faible pente de toit (disons 6 degrés ou moins) signifie que lorsque la condensation s’accumule, elle ne s’écoule pas le long de la pente du toit, mais reste en place jusqu’à ce qu’une goutte se forme et tombe sur vos biens stockés en dessous. 

Les ondulations du toit signifient que la condensation a tendance à s’accumuler et à s’écouler de la partie raide de l’ondulation vers le bas, puis, si la pente du toit est faible, elle forme une goutte.

Avec une pente raide, l’air peut s’écouler vers le faîte et s’échapper, ce qui disperse l’humidité. L’humidité qui se forme ne formera pas de gouttes dans le bâtiment mais s’écoulera vers l’avant-toit (et, espérons-le, hors du bâtiment).

Gardez l’intérieur de l’abri sec

Bien que la principale source d’humidité provienne de l’air lui-même, si l’abri est construit sur une surface en béton ou sur un sol nu, l’eau qui s’évapore du sol peut augmenter l’humidité. La meilleure méthode pour empêcher cela est de couper l’alimentation en eau.

Les méthodes permettant de couper l’alimentation en eau  sont les suivantes :

  • Les abris avec une base intégrale. Cela empêche efficacement l’air/l’humidité du sol de pénétrer dans l’abri.
  • Construction d’une base surélevée. Cela soulève l’abri du sol et permet à l’air de circuler sous l’abri, ce qui empêche l’humidité de pénétrer dans l’abri.

Isolation

La condensation se forme sur le toit métallique parce que sa température est inférieure au point de rosée de l’air intérieur. En ajoutant une isolation à la surface interne du métal, le point de rosée a moins de chances d’être atteint. 

Quel que soit l’isolant utilisé, il doit être étroitement lié au métal

Il existe deux types courants d’isolation de toiture métallique :

  • L’isolation par pulvérisation. Cette méthode peut être coûteuse et salissante, mais elle serait efficace.
  • De fines feuilles d’isolation collées sur la face inférieure de la toiture. Elles doivent être parfaitement collées (comme du papier peint) afin qu’il n’y ait pas d’interstices. C’est un peu plus difficile avec un toit en tôle ondulée qu’avec un toit fait d’une feuille de métal plate. Ce n’est pas non plus hors de portée de la plupart des gens, il faut juste prendre le temps de le faire « correctement ».

Couche anti-condensation

La dernière méthode pour éviter la condensation sous un toit métallique consiste à coller une couche anti-condensation sur la face inférieure du toit. Cette méthode fonctionne comme une sorte de tampon. Lorsque la condensation commence à se former sur la face inférieure de la toiture, elle est absorbée par le matériau non tissé. 

Puis, lorsque la température intérieure et extérieure s’égalise, l’humidité est libérée. Il n’y a pas de formation de gouttes. 

Cette méthode n’empêche pas réellement la formation de condensation, mais les gouttelettes dans le non-tissé stockent l’eau et empêchent la formation de gouttes.

Solution Humidité - Le cas : La condensation

Comment éviter la condensation sous un toit en tôle – Foire Aux Questions (FAQ)

Quelles sont les causes de la condensation sur les bacs acier toiture ?

Lorsque les conditions de température et d’humidité atteignent le point de rosée, l’humidité peut se condenser sur la face inférieure de la toiture métallique et potentiellement causer des dégâts des eaux à l’intérieur du bâtiment de votre client. Ces gouttes au plafond et l’humidité de surface se produisent lorsque l’air chaud entre en contact avec la ligne de toiture ou les murs plus frais.

Une humidité intérieure élevée – une cause fréquente de condensation dans les bâtiments métalliques – peut résulter des systèmes de chauffage et de climatisation, de la manière dont le bâtiment est utilisé, des composants de chauffage au gaz, de techniques de construction inadéquates ou même de la respiration humaine, car tous ces éléments dégagent de la vapeur d’eau.

Quels sont les effets de la condensation sur les panneaux ? 

Si la condensation est abondante, des gouttelettes d’eau se forment et peuvent causer des dommages. Dans les bâtiments métalliques, il y a quelques conséquences possibles de l’humidité piégée dans les systèmes de murs et de toiture :

  • Corrosion des composants métalliques, même sur le métal traité en surface : Lorsqu’ils sont exposés à l’humidité, les composants métalliques peuvent s’oxyder et s’affaiblir, diminuant ainsi la durée de vie du bâtiment de votre client.
  • Dégradation/réduction de l’efficacité des performances thermiques de l’isolation.
  • Développement de moisissures ou de mildiou, qui peuvent provoquer des odeurs désagréables et augmenter les risques pour la santé, en particulier pour les personnes allergiques ou asthmatiques.
  • Infestations d’insectes

Comment arrêter la condensation sur un toit métallique ?

Voici les bonnes façons d’empêcher la condensation dans les bâtiments métalliques :

  • Utilisez une isolation appropriée. Une isolation qui régule la température à l’intérieur d’un bâtiment métallique permet de réduire la condensation.
  • Installez des pare-vapeur.
  • Ventilez l’intérieur.
  • Surveillez les problèmes de condensation
  • Empêchez l’eau de s’infiltrer en dessous.

Comment arrêter la condensation sur les tôles métalliques ?

Traditionnellement, la condensation est gérée en isolant la toiture métallique de sorte que la température des panneaux n’atteigne jamais le point de rosée. Pour ce faire, on utilise souvent un isolant en fibre de verre à dos de vinyle pour empêcher l’air humide d’entrer en contact avec le toit métallique plus froid (qui peut être au point de rosée ou en dessous).

Peut-on isoler sous une toiture métallique ou installer un bac acier anti condensation ?

Oui, il est fortement recommandé d’utiliser une isolation avec votre toiture métallique. L’isolation contribue à améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, en vous gardant au chaud pendant l’hiver et au frais pendant l’été. Une autre option consiste à installer un bac acier anti condensation.

Comment arrêter la condensation sur les tôles de toiture ?

Une bonne ventilation de votre bâtiment favorise l’évaporation de l’humidité et empêche la condensation. Comme l’air chaud monte, des évents dans le plafond ou le toit favoriseront la circulation de l’air. Les trous de ventilation au niveau de l’avant-toit peuvent permettre à l’humidité de l’air de s’échapper, minimisant ainsi la probabilité de formation de condensation.

La mousse isolante arrête-t-elle la condensation ?

La mousse isolante pulvérisée minimise les problèmes liés à l’humidité causés par des fuites d’air aléatoires, car elle remplit toutes les fissures et crevasses par lesquelles l’air entre. La mousse isolante pulvérisée peut sceller efficacement les toits et autres espaces où la condensation est plus probable.

Bonjour, je suis E. Magouri Laabidi. J'ai décidé de partager avec vous mes astuces pour vous aider à devenir un bon bricoleur. 

Si j’ai choisi de rejoindre l’équipe de rédaction de cette entreprise, c’est out d’abord parce que la charte éditoriale me convient parfaitement, mais aussi parce que je me sens libre à mettre mon avis.

Vous pouvez consulter les politiques de confidentialité et la politique de cookie. Ceci fera preuve de ce que je vous dis et confirme.

Réussir votre bricolage dépend généralement du choix des bons outils. 123bricolage.fr a pensé à cela en vous proposant des comparatifs d'outils 100% gratuits. C’est la plateforme qui gère la partie rémunération.