Construire un escalier en bois : un guide de bricolage étape par étape


D’un point de vue technique, il n’y a rien de particulièrement difficile à construire un escalier en bois pour une terrasse, un porche ou un abri. Toute personne possédant des compétences de base en menuiserie peut effectuer les coupes nécessaires et assembler les pièces. 

Avez-vous déjà essayé de construire des escaliers en bois ? Quelle que soit la réponse à cette question, notre guide vous aide à le faire correctement et rapidement.

Comment construire un escalier en bois ?

1. Réalisation des mesures préliminaires

a. Mesurez la hauteur de la zone où vous allez installer l’escalier

C’est ce qu’on appelle également la hauteur totale. Si vous ne prévoyez pas de faire en sorte que la marche supérieure soit au même niveau que la zone où l’escalier en bois commence, assurez-vous de tenir compte de cet écart dans votre mesure.


Par exemple, si vous voulez construire un escalier en bois pour accéder à une terrasse, et que vous mesurez 0,91 m du sol au sommet de la terrasse, il s’agit de la hauteur totale. Si vous voulez que l’escalier en bois s’arrête à 7,6 cm du haut de la terrasse, il faut compter une hauteur totale de 0,84 m. Généralement, un jeu de mesures nécessaire pour construire un escalier est tout ce que vous devez maîtriser !

b. Divisez l’élévation totale par l’élévation typique par marche

Vous obtiendrez ainsi le nombre total de marches de votre escalier en bois. La hauteur typique par marche est d’environ 17-20 cm, mais vous utiliserez probablement une hauteur légèrement différente pour la hauteur réelle.


Si votre hauteur totale est de 240 cm, divisez-la par 18 cm pour obtenir 13,53. Arrondissez au chiffre inférieur pour obtenir le nombre de marches : 13.

c. Divisez l’élévation totale par le nombre de pas pour obtenir l’élévation réelle par pas

N’oubliez pas que cette valeur sera probablement légèrement différente de la hauteur de marche1)hauteur de marche ; https://www.univ-chlef.dz/fgca/chapitre6%20-escaliers1.pdf typique. En déterminant la hauteur réelle par marche, vous vous assurez que vos marches ont toutes la même hauteur, quelle que soit la hauteur totale de la marche.

Pour continuer avec le même exemple, divisez 240 cm par 13 marches pour obtenir 18,574 cm. Sur votre limon, chaque marche aura une hauteur de 18,574 cm.

d. Déterminez la course de chaque marche


La largeur de la bande de roulement2)bande de roulement ; https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/148450/1/elmachopt.pdf de chaque marche doit être d’au moins 23 cm et, de façon réaliste, d’au moins 25 cm. Cela laisse suffisamment d’espace pour qu’un pied moyen puisse marcher confortablement et en toute sécurité.]

En règle générale, la largeur des marches et des contremarches additionnées doit être comprise entre 41 et 46 cm.

Si votre contremarche mesure 18 cm de haut, votre marche doit mesurer entre 23 et 28 cm de long.

e. Trouvez la longueur totale de l’escalier

Le parcours total est la distance horizontale que l’escalier en bois parcourra du début à la fin. Pour le déterminer, il suffit de multiplier le nombre total de marches par la longueur de chaque marche.


La course totale dans notre exemple hypothétique est de 330 cm : 13 marches x 25 cm chacune = 330 cm de course totale.

f. Décidez si vos escaliers ont besoin de paliers

Les planches les plus longues convenant à la construction d’un escalier en bois auront probablement une longueur de 4,9 m. Cela signifie que vous aurez probablement un palier toutes les 14 marches environ. Si vos escaliers ont une longue montée et descente, vous pouvez installer des paliers. Cependant, vous pouvez installer des paliers sur n’importe quel escalier en bois, si vous préférez.

Si votre escalier comporte des paliers, considérez chaque section de l’escalier comme un mini-escalier à part entière.

g. Calculez la longueur des limons

Les limons3)limons ; http://aryvieslet.be/secondaire/DOCUMENTS/NOUVEAU/COURS%2022-04/Les%20escalier%20Technologie%20et%20M%C3%A9thode%20de%20construction.pdf sont les pièces de bois qui seront placées en diagonale sous la longueur des marches pour les maintenir en place. C’est à ces pièces que les contremarches4)contremarches ; http://www.buildinginfrance.com/Downloads/13-escaliers.pdf et les marches seront éventuellement fixées. Déterminez leur longueur de la même manière que vous déterminez l’hypoténuse d’un triangle rectangle5)hypoténus d’un triangle rectangle ; http://labomath.free.fr/qcms/seconde/trirec/trirec.pdf en géométrie .


Multipliez la longueur horizontale par elle-même, multipliez la hauteur par elle-même, et additionnez les deux résultats. Ensuite, trouvez la racine carrée de cette somme.

En continuant avec l’exemple précédent, sqr(130 x 130) + (95 x 95) = 409 cm 

h. Déterminez comment vous allez fixer l’escalier à la structure existante

Si l’escalier en bois doit se situer au niveau de la face verticale de la structure, fixez vos limons à la structure existante. Cependant, si l’escalier en bois ne se situe pas au même niveau que la structure existante, assurez-vous de créer un système de support secondaire ou de modifier le haut de vos limons.

Par exemple, si votre escalier en bois doit être monté sous le surplomb d’une terrasse, veillez à ce que la marche supérieure ne soit pas au même niveau que le dessus de la terrasse.


Faites plutôt en sorte que la hauteur totale soit légèrement plus courte et fixez des poteaux de soutien au sommet des limons.

i. Comptez le nombre de limons dont vous aurez besoin. 

Pour éviter que vos marches ne s’affaissent ou ne se courbent lorsque vous marchez dessus, un escalier en bois large aura besoin d’un grand nombre de limons en dessous pour le maintenir uniformément soutenu. Un escalier en bois très étroit peut s’en sortir avec seulement deux limons, mais il est préférable de commencer avec trois et d’augmenter le nombre de limons si nécessaire.

Pour des raisons de sécurité, les limons doivent être espacés d’environ 40,6 cm

Les escaliers plus larges sont généralement préférables aux escaliers plus étroits car ils sont beaucoup plus faciles et confortables à emprunter.

Calcul escalier droit. Déterminez la hauteur de marche en fonction de la hauteur à franchir. BLONDEL

2. Découpe des limons

a. Préparez un morceau de bois


Disposez un morceau suffisamment long de bois de 5,1 cm × 30,5 cm. Ne le coupez pas encore à la longueur voulue. Il sera placé à un angle qui dépend de la hauteur et de la profondeur de vos marches, et les extrémités devront être modifiées.

b. Utilisez une équerre pour vérifier l’inclinaison 

L’utilisation d’une équerre de charpentier est nécessaire pour construire un escalier en bois. Marquez-la à la hauteur de vos marches et n’oubliez pas la profondeur. Dans notre exemple, vous devrez la marquer à 18,574 cm d’un côté et à 25 cm de l’autre. Assurez-vous de savoir quel côté correspond à la hauteur et quel côté correspond à la profondeur.

Recherchez des jauges d’escalier en bois. Il s’agit de petits boutons que vous pouvez fixer à votre équerre de charpentier aux bonnes mesures pour que le marquage et la coupe soient un jeu d’enfant.

c. Modifiez le haut du limon pour tenir compte de l’angle global

L’angle globla dépendra de la taille de vos marches. Pour faire cela correctement, placez l’équerre de charpentier sur un coin du bois. Placez le côté marquant la hauteur le long de l’extrémité du bois et le côté marquant la profondeur de la marche le long de la longueur du bois.


Tracez une ligne entre les marques de la hauteur et de la profondeur de la marche. Cette ligne marque le sommet horizontal de votre limon. Marquez la ligne de manière à ce que sa longueur soit équivalente à la profondeur d’une marche. Utilisez l’équerre pour tracer une ligne perpendiculaire de l’extrémité de la planche à l’endroit que vous venez de marquer. Coupez le long de ces lignes.

d. Mesurez et marquez chaque marche le long de la pièce de bois

En utilisant le sommet horizontal du limon comme point de référence, mesurez et tracez une ligne vers le bas sur une distance égale à la hauteur d’une marche. Ensuite, mesurez et tracez une ligne sur une distance égale à la profondeur de la marche. Répétez l’opération en descendant jusqu’à ce que vous ayez tracé le nombre de marches nécessaires.

e. Coupez les encoches des marches


Si vous utilisez une scie circulaire électrique, coupez jusqu’au bord des marques sur les limons. Arrêtez les coupes à la scie à  0,32-0,64 cm des lignes opposées, puis utilisez une scie à main ou une scie sauteuse pour finir.

f. Équerrez le bas du limon pour qu’il soit au même niveau que le sol

Tracez une ligne parallèle au sommet de la dernière encoche de la marche, et perpendiculaire à son côté (là où la contremarche inférieure ira éventuellement). 

Coupez cette ligne pour que le bas du limon soit au même niveau que le sol.

g. Testez le limon en le mettant en place

Découpez le haut et le bas du limon pour l’adapter, puis testez-le avant de le découper. Assurez-vous que la hauteur est exacte. Le limon doit affleurer le sol ou le plancher, ainsi que le point supérieur où il sera fixé à la structure existante.

h. Utilisez le premier limon comme modèle sur lequel vous baserez les limons suivants.


Posez le premier limon terminé sur une planche de 5,1 cm × 30,5 cm et tracez simplement le contour du premier limon sur les autres planches de 5,1 cm × 30,5 cm. Coupez ensuite comme il se doit.

Le traçage de limons

3. Assemblage nécessaire

a. Installez les limons

Il existe plusieurs façons de fixer le haut des limons à la structure. L’une d’entre elles consiste à visser des supports de solives métalliques aux solives du plancher ou aux supports de la terrasse. Enfoncez les vis dans les trous des supports de solive, en plaçant un bord au niveau de l’extrémité du longeron et l’autre contre la solive.

Placez le bas des longerons sur une base solide comme du béton, un plancher en bois ou même un bloc de bois traité sur du gravier

b. Fixez et stabilisez les limons en installant des contremarches 

Les limons sont généralement fabriqués en bois de 2,5 cm × 15,2 cm. Bien que vous puissiez vous en passer, le fait de visser ces planches verticalement entre chaque marche rendra l’escalier en bois plus beau et plus durable. Coupez des planches de 2,5 cm × 15,2 cm à la largeur de votre escalier en bois. Fixez chaque limon avec des vis de 6,4 cm.


Veillez à ce que la hauteur de la contremarche soit exactement la même pour chaque marche.

c. Installez les marches

Coupez du bois d’œuvre d’une largeur égale ou légèrement supérieure à celle des marches, et d’une longueur égale à la largeur de l’escalier. Fixez les marches aux marches des limons avec des vis de 6,4 cm sur chaque limon.

Par exemple, vous pouvez couper du bois de 2,5 cm × 25,4 cm de la largeur de l’escalier et l’utiliser pour vos marches. Pour une touche spéciale, utilisez deux planches et laissez un espace de 0,32-0,64 cm entre elles.Vous pouvez couper des planches de 2,5 cm × 12,7 cm de la largeur de l’escalier en bois et en installer deux sur chaque marche, en laissant un espace entre elles.

Pour des marches plus solides, placez des planches de 5,1 cm × 10,2 cm de part et d’autre du limon central, sous les marches.

d. Fixez les planches de finition aux limons extérieurs 


Les planches de finition peuvent donner un peu plus de classe à votre escalier en recouvrant les extrémités des contremarches et des marches. Coupez des planches de 5,1 cm × 30,5 cm de la même longueur et du même angle que les limons, mais ne faites pas d’entailles pour les marches. Placez le bois coupé sur les extrémités de votre escalier en bois et fixez-le en place avec des vis de 6,4 cm.

e. Vernissez, peignez ou scellez vos escaliers si nécessaire

Envisagez de peindre votre escalier ! Vous devez traiter le bois contre les éléments, en particulier si l’escalier sera à l’extérieur. Même si vous envisagez de construire un escalier destiné à être utilisé à l’intérieur, sa finition constituera une protection contre l’usure quotidienne et embellira le produit final. Elle mettra en valeur le design de votre escalier bois.

Presque tous les vernis, teintures ou peintures conviennent parfaitement aux escaliers. Vous pouvez également utiliser une peinture antidérapante ou poser des tampons adhésifs antidérapants sur les escaliers. Il ne vous reste plus qu’à décorer le mur de votre escalier pour profiter d’une finition et d’une rénnovation séduisantes.

Escalier en bois massif Casablanca: droit, avec Balustrade sur un côté - www.upstairs24.fr

Construire un escalier en bois : 8 erreurs courantes et comment les éviter

Construire un escalier en bois est l’une des tâches de construction les plus difficiles à réaliser du premier coup. Pourtant, aussi compliqués que puissent être les escaliers, les erreurs les plus fréquentes sont simples et négligentes. Nous vous présentons dans cette section les erreurs les plus courantes et comment les éviter pour construire un escalier en bois correctement.

1. Oublier le sol


L’erreur la plus courante est de ne pas se souvenir que l’on va d’un sol fini à un sol fini. Oublier de prendre en compte la profondeur du plancher lors de la mesure des longerons peut fausser les calculs de près d’un centimètre et demi. À l’extérieur, n’oubliez pas de prendre en compte le platelage et la dalle s’ils ne sont pas déjà installés.

2. Mauvais calcul du bas

Lorsqu’ils tracent et coupent le limon, les charpentiers oublient souvent de faire la coupe du niveau inférieur de sorte que la contremarche inférieure ait une épaisseur de marche de moins que toutes les autres contremarches. L’installation du giron compense cette déduction, de sorte que l’élévation entre le sol et le giron inférieur est maintenant égale à toutes les autres élévations de l’escalier en bois. 

Si vous n’abaissez pas le limon de cette manière, la marche inférieure sera plus haute d’une épaisseur de marche que toutes les autres, et constituera un risque de trébuchement.

3. Erreur de calcul

Vous devez suivre le vieil adage « mesurer deux fois, couper une fois« , mais vous devez aussi essayer de « calculer et recalculer » pour vous assurer que vous calculez correctement la hauteur et la course. Si vous divisez correctement, vous éviterez toute variation d’une étape à l’autre.

4. Ne pas vérifier votre modèle

Le premier limon que vous coupez devient le modèle pour les autres. Assurez-vous qu’il est correct avant de l’utiliser comme modèle.

5. Fixation incorrecte des rampes 

Il est fréquent de voir des rampes fixées aux escaliers avec des vis pour cloisons sèches, qui ne sont pas conçues pour le type de charge de cisaillement requis.

Veillez à utiliser des vis spéciales pour les escaliers.

6. Semelles inadéquates

Contrairement aux poteaux, la plupart des limons traités sous pression ne sont pas conçus pour être en contact avec le sol, mais de nombreux installateurs ignorent les exigences du code et installent les limons sur un palier en béton avec une semelle en gel. Le contact direct peut entraîner l’infiltration de l’humidité et, à terme, la pourriture et le pourrissement.

7. Surcoupe 

Lorsque vous coupez le talon de la bande de roulement, utilisez une scie manuelle ; l’utilisation d’une scie circulaire sur toute la longueur peut entraîner des sur-coupes, et le limon peut ne pas supporter le poids.

8. Découpe de limons dans des 2x10 

Couper des limons dans du matériel 2×10 ne laisse pas assez de place derrière l’encoche pour une série de plus de trois ou quatre marches. Il faut toujours couper des limons en 2x12.

Construire un escalier en bois – Foire Aux Questions (FAQ)

Comment faire un coffrage d’escalier ?

Pour réaliser un coffrage d’escalier, qui se trouve entre deux murs qui sont l’un contre l’autre, vous devez procéder comme suit : 

  • Faire le tracé des murs, où il y aura des escaliers. 
  • Fixer au mur des clous de 15 cm de rails en bois de poutre en I pour le coffrage
  • Installer les crémaillères, en les bloquant dans le béton. 
  • Marteler les cales, qui sont fixées avec des vis d’écartement. 
  • Empiler le coffrage de planches, mettre le matériau de couverture et poncer les extrémités. Ensuite, faites l’armature, les tiges torsadées avec du fil de fer. 
  • Maintenant, commencez les étapes de traitement. Prenez les planches et fixez-les au mur à l’aide de chevilles. 
  • Regardez attentivement le côté droit de l’assemblée contre un bord intermédiaire de coins métalliques. Le fusil fixera de longs clous. 
  • Niveau de construction mesurer tous les plans corriger les erreurs. 
  • Si cela est fait correctement et avec précision, remplissez le produit avec du béton.

Quelles sont les règles à suivre pour construire un escalier ?

La conception d’un escalier en bois joue un rôle important dans l’aspect général de l’aménagement intérieur d’une maison, ainsi que dans la fluidité de son agencement. Construire un escalier en bois est toute une procédure qui n’est souvent pas assez réfléchie, planifiée ou importante, ce qui est surprenant étant donné la position souvent centrale des escaliers dans une maison, mais pourtant vrai.

Pour construire un escalier en bois qui répond à vos besoins, tant d’un point de vue visuel que pratique, pensez à certaines de ces caractéristiques de conception.  

  • Rangement de l’escalier : Les escaliers dotés de rangements sont un excellent moyen de tirer le meilleur parti de l’espace disponible. Cet escalier, qui n’a rien à voir avec le placard de dessous de lit, comprend une série de placards en bois massif, associés à une balustrade en verre trempé à faible teneur en fer et à des rails en acier inoxydable.
  • Escalier extra-large : La pierre calcaire italienne sera associée au chêne teinté foncé, avec les marches inférieures étendues sur toute la largeur afin de créer un espace pour exposer des œuvres d’art et des livres. Il pourrait même être utilisé comme un coin salon.
  • Nacelle d’escalier : une nacelle d’escalier peut répondre à la fois aux restrictions budgétaires et aux grands espaces ouverts de cette conversion de grange.
  • Utilisez de la peinture ou des autocollants pour escaliers : Pour une transformation rapide et peu coûteuse, pensez aux autocollants ou à la peinture pour escaliers.  Si vous envisagez de peindre vos escaliers, veillez à utiliser un produit conçu à cet effet.
  • Installez un tapis d’escalier : Une bande d’escalier est un excellent moyen de donner vie à un escalier. 

Comment calculer la hauteur et la course des escaliers ?

La hauteur totale ne doit pas être supérieure à 3835 mm entre les paliers ou les niveaux de plancher. Longueur totale [G] – La longueur totale est la longueur horizontale d’un limon d’escalier en bois. Elle est égale au nombre de marches multiplié par la profondeur typique des marches [B]. Marches – la hauteur de marche [F] est la hauteur typique de chaque marche.

Est-ce que 45 degrés est trop raide pour des escaliers ?

Supposant qu’on va construire un escalier en bois standard de 27,5 cm marches et 17,5 cm contremarches. En utilisant ces dimensions, un escalier à 45° aurait des marches 17,5 cm avec des contremarches 17,5 cm ou des marches 27,5 cm avec des contremarches 27,5 cm. Donc oui, un escalier à 45° est trop raide et surtout ne s’approche même pas de la conformité au code du bâtiment.

Comment calculer la disposition des escaliers ?

La distance verticale entre les étages qui seront reliés par l’escalier en bois est le principal déterminant des dimensions des contremarches et des marches. Vous divisez la hauteur par 17,5 cm, si, par exemple, la distance d’un étage à l’autre est de 2,4 m et 25 cm, il vous faudra 15 marches.

123 Bricolage
Logo