Comment choisir son fauteuil monte-escaliers ?

Encore appelé fauteuil élévateur, chaise ou siège montante, le monte-escaliers est un accessoire de l’immobilier que l’on retrouve très souvent dans des logements pour personnes âgées dépendantes. Ils permettent à cette catégorie de personnes d’accéder facilement à un étage du logement sans prendre les marches.

Choisir le bon fauteuil monte-escaliers aura une incidence directe sur le confort et l’ergonomie. Ainsi dit, si le choix n’est pas réussi, cela pourrait provoquer des chutes, voire même accentuer certains problèmes de santé comme le mal de dos. Heureusement pour vous, nous allons vous donner quelques précieux conseils pour bien choisir  votre fauteuil monte escalier. Mais avant : 

Qu’est-ce qu’un fauteuil monte escalier ?

Un fauteuil monte-escaliers est un appareil de transport qui permet aux personnes à mobilité réduite de se déplacer entre les différents niveaux d’un logement, sans prendre les escaliers et sans fournir le moindre effort physique.

Très utiles pour les seniors, les fauteuils monte escaliers sont de véritables aides à la mobilité des personnes âgées. Ils possèdent de multiples avantages :

  • Ils sont un gage de sécurité : sur le plan de la sécurité, le monte escalier est doté d’un ensemble de dispositifs qui garantissent la sécurité, et la tranquillité de son utilisateur. En général, il est doté d’un détecteur d’obstacles, d’une ceinture de sécurité, des accoudoirs, etc ;
  • La tranquillité : sur ce plan, il faut dire que cet appareil est le choix idéal pour les personnes à mobilité réduite, car il est rassurant et fiable lorsqu’il est  bien choisi. Ceci étant, avoir ce dispositif est un gage de tranquillité pour son utilisateur ainsi que pour son entourage ;
  • Le confort : le monte escaliers est un dispositif assez confortable. Le fauteuil est stable et souvent couvert d’un revêtement antidérapant et adaptatif en fonction du type d’escalier.

Comment fonctionne un monte escalier ?

Le siège monte escalier est composé de :

  • Un rail
  • Un siège
  • Un bloc moteur généralement électrique, avec deux batteries rechargeables

Cet appareil se déplace grâce à des rails installés sur l’escalier, en tenant notamment compte de sa forme. La circulation d’un monte-escaliers va dépendre de son constructeur. Elle peut être configurée sur un seul rail ou alors sur deux. Le guide métallique fixé sur ces rails est relié au siège de l’appareil à travers un bloc moteur qui entraîne un pignon sur une crémaillère.

Pour qu’un monte escalier fonctionne à merveille, il a besoin d’espaces assez grands en haut et en bas des escaliers. Dans un premier temps, cela permet son installation et son utilisation. Ensuite, cela évite d’empêcher l’usage des escaliers par les autres habitants de la maison. Dans la pratique, cet espace doit être particulièrement important aux pieds de l’escalier, car un monte escalier est toujours installé au niveau du sol et non sur la première marche.

Nos conseils pour bien choisir un siège monte escaliers

Pour que le siège monte escaliers remplisse au mieux ses fonctions, il faut bien choisir cet appareil au moment de l’achat. Pour cela, il faut :

Tenir compte de la motricité de son futur utilisateur

Le choix d’un monte-escaliers passe surtout par la prise en compte des contraintes physiques de son utilisateur. De ce fait, avant d’opter pour tel ou tel dispositif, il faut connaître son niveau de motricité, autrement dit de l’usage qu’il peut faire de ses bras, de ses jambes ou encore de sa possibilité ou non d’adopter la position assise. En plus de cela, les éléments suivants doivent également être pris en considération :

  • Le poids de l’utilisateur
  • Son sens de l’équilibre
  • L’aide requise pour l’utilisation du dispositif

En tenant compte de tout cela, choisir un monte-escaliers peut vraiment être difficile. Cependant, en considérant chacun de ces paramètres, vous pourrez trouver un appareil adapté au besoin de son futur utilisateur.

Tenir compte de la configuration de la maison

Le choix d’un monte escalier passe également par la prise en compte de la configuration du lieu où  il sera installé. Ce dispositif doit alors s’adapter à l’espace disponible, c’est-à-dire à :

  • La largeur de l’escalier
  • Sa forme (droit ou en spirale)
  • Aux extrémités des escaliers
  • Au nombre d’étages
  • La hauteur du plafond de la cage des escaliers

Tenir compte des normes de sécurité en vigueur 

Un monte escalier adapté à son utilisateur mais qui ne garantit pas la sécurité de ce dernier ne sert pas à grand-chose. Au contraire, il peut provoquer des accidents.  C’est pourquoi lors du choix de ce dispositif, il faut miser sur les mesures de sécurité qu’il offre. Cela concerne plusieurs composantes de cet appareil. On cite notamment :

  • Le détecteur d’obstacle : la présence de cette composante est obligatoire. Il permet au monte escalier de s’arrêter automatiquement lorsqu’un objet entrave son chemin ;
  • Le système de verrouillage : autre élément obligatoire d’un monte escalier, ce système évite à toute personnes (particulièrement les enfants) de mettre l’appareil en marche et de l’utiliser ;
  • Le siège
  • Le système de fin de course dont le rôle est de stopper le monte-escaliers à la fin de son trajet, au bas comme au haut de l’escalier.

Bonjour, je suis E. Magouri Laabidi. J'ai décidé de partager avec vous mes astuces pour vous aider à devenir un bon bricoleur. 

Si j’ai choisi de rejoindre l’équipe de rédaction de cette entreprise, c’est out d’abord parce que la charte éditoriale me convient parfaitement, mais aussi parce que je me sens libre à mettre mon avis.

Vous pouvez consulter les politiques de confidentialité et la politique de cookie. Ceci fera preuve de ce que je vous dis et confirme.

Réussir votre bricolage dépend généralement du choix des bons outils. 123bricolage.fr a pensé à cela en vous proposant des comparatifs d'outils 100% gratuits. C’est la plateforme qui gère la partie rémunération.