Comment choisir sa ponceuse ?

Les travaux de ponçage ne peuvent pas tous être réalisés par une même machine. Bien qu’elles s’appellent toutes «  ponceuses », il y a une variété de modèles. Et pour compliquer le tout : en fonction du support et du matériau à poncer la machine à utiliser n’est pas la même. Excentrique, orbitale, à bande…. Autant de modèles pour une seule fonction : poncer. De ce fait, avant d’aller en magasin, il faut bien cerner ses besoins et savoir ce dont on a besoin pour bien choisir sa ponceuse.

La ponceuse : quelles utilisations ?

La ponceuse intervient généralement dans tous les travaux de surfaçage : polir les plafonds, enlever les couches de peinture, égaliser une porte ou la surface d’un meuble…. Cette machine est indispensable dans la boite à outils de tous les bricoleurs amateurs mais surtout les professionnels. Vous pouvez trouver une variété de modèles. Les ponceuses manuelles sont de moins en moins utilisées. Les ponceuses électriques sont très puissantes, rapides et efficaces. Les résultats sont très concluants et obtenus en un temps record et sans effort. Les ponceuses pneumatiques sont très utilisées par les professionnels en raison de leur puissance.

Les différents types de ponceuses

Selon la nature du support à traiter et le matériau à poncer, on distingue trois grandes familles :

  • La ponceuse à bande : Cette machine est conçue spécialement pour poncer les grandes surfaces qui nécessitent un dégrossissage et un grand enlèvement de matières. Idéale pour dégrossir le bois ou décaper de la peinture, elle permet aussi de poncer le parquet, les poutres, les planchers…. Elle est composée de deux rouleaux parallèles sur lesquels est fixée une bande abrasive. Cette machine fonctionne de l’avant en arrière avec une grande puissance. Un seul bémol à rencontrer : le bruit.
  • La ponceuse excentrique ou orbitale : La ponceuse excentrique fonctionne en effectuant des mouvements excentriques et circulaires. Elle est idéale pour les travaux en préparation à la pose de peinture ou de vernis. Elle permet surtout de poncer les carrosseries de voitures. La ponceuse orbitale n’est autre qu’une ponceuse excentrique équipée d’un plateau oscillant. Son plateau de ponçage effectue des mouvements de rotation et d’oscillation. Elle est parfaite pour traiter les surfaces planes ou galbées.
  • La ponceuse vibrante : est généralement utilisée pour poncer les surfaces peintes et les préparer à la pose d’une nouvelle couche de peinture. Cette machine permet d’effectuer des ponçages homogènes et sans griffures.  Grâce à son poids léger et sa puissance importante, elle permet de traiter efficacement les grandes surfaces telles que le ponçage du carrelage. Son plateau de ponçage est rectangulaire mais il y a une variété avec un plateau triangulaire. Ainsi, cette machine devient idéale pour traiter les  angles et les coins et se transforme en une machine de finition par excellence. A titre d’exemple, la ponceuse vibrante triangulaire est parfaite pour traiter les rampes d’un escalier, les lames de volets…

D’autres critères à en tenir compte pour choisir sa ponceuse ?

A part la nature du support à traiter, plusieurs autres critères de sélection entrent en jeu pour choisir la bonne ponceuse.

  • bien choisir sa ponceuseLa puissance du moteur : Il faut opter pour un outil différent pour chaque travail : dégrossissage, semi-finition, finition…  La puissance de 200 à 300 Watts sera suffisante pour des travaux de finition alors que les travaux intensifs nécessitent un minimum de 350 Watts.
  • Le système d’aspiration : Il y a deux types de ponceuses : celles qui sont équipées d’un système d’aspiration intégré doté d’un réservoir pour collecter les poussières et celles qui présentent un dispositif permettant de les raccorder à un aspirateur externe. Les papiers et les plateaux abrasifs sont généralement dotés de trous pour assurer l’aspiration. Ce système permet au bricoleur de travailler sans inhaler les poussières.
  • Le variateur de vitesse : L’objectif de cette fonction et de régler la cadence du moteur de la ponceuse en fonction de la nature de la tâche à réaliser et de la surface à traiter. Une seule vitesse ne permet de travailler que sur une seule matière. De ce fait, il serait judicieux d’opter pour une ponceuse à vitesse variable ajustable à l’aide d’une gâchette.
  • Le poids de la ponceuse : De par son affectation au travail manuel, la ponceuse doit avoir un poids qui lui permet d’être utilisée aisément. Cette variable ne doit pas représenter un handicap pour l’utilisateur de la machine. Plus la ponceuse est légère, plus elle serait maniable, confortable à l’utilisation.
  • Les dimensions et la forme du plateau de ponçage : Le diamètre et la forme du plateau auto-agrippant sont des critères à prendre en considération en choisissant la ponceuse. La surface plane ne peut pas être poncée avec la même machine qu’une surface présentant des courbes. Pour poncer des angles, il convient d’utiliser des ponceuses triangulaires ou rectangulaires au lieu d’une machine circulaire.

Martin Schwartz

Ingenieur Genie Mechanique et Blogger chez 123bricolage.fr

Nous serons heureux de voir vos commentaires

      Laisser un commentaire

      123 Bricolage
      Logo