Chaussures de sécurité : les indispensables des travailleurs


Utilisées dans de nombreux et différents secteurs, les chaussures de sécurité assurent un degré de protection important pour les travailleurs. Cependant, depuis leur adoption dans les années 1920, la conception des chaussures de sécurité a connu beaucoup de changements et de progrès dans l’unique but de toujours protéger les personnes. 

Accidents de travail, un sujet très délicat : 

Le coût humain des accidents du travail dépasse l’imagination

Toutes les 15 secondes, un travailleur est décédé suite à un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. En Europe seulement, plus de 3000 travailleurs sont morts chaque année… Ces chiffres sont tout simplement horribles et inacceptables pour nous tous.

De plus, beaucoup sont les personnes qui sont blessées au travail. Certaines (sinon la plupart) de ces blessures les empêchent de travailler à leur pleine capacité pour le reste de leur vie, entraînant des pertes considérables de revenus futurs pour ces personnes et leur communauté . 


Un coût économique énorme

Il ne faut jamais croire que les accidents de travail ont seulement des effets négatifs sur le salarié. En effet, on parle aussi des coûts directs et indirects pour l’entreprise : perte de temps de travail, la rémunération des travailleurs, l’interruption de la production et les frais médicaux).

Selon une étude de l’Agence de la sécurité et la santé au travail publiée en 2017, « les accidents et blessures liés au travail coûtent 476 milliards d’euros par an selon de nouvelles estimations mondiales ». Ce montant énorme équivaut quasiment aux dépenses de santé annuelles pour la France et l’Allemagne réunies!

Depuis qu’elles sont devenues monnaie courante dans les années 1970, la majorité des chaussures de sécurité sont achetées dans le commerce sans trop se soucier des exigences rigoureuses des utilisateurs ou de l’environnement opérationnel. 


L’exigence d’un changement radical est impérieuse en raison du faible confort, de l’ajustement, de l’attrait esthétique offert par les conceptions actuelles, du besoin de remplacement fréquent et du manque de chaussures de sécurité spécifiques à l’application. 

En outre, la conception et la fabrication de chaussures de sécurité continuent d’être à la traîne par rapport à d’autres types de production de chaussures. 


Et si on fait appel aux nouvelles technologies ?  

Vous vous demandez déjà si cela est possible ? 

Vous souhaitez savoir comment nous serions capables de mettre les technologies au service de la sécurité des travailleurs ?

En effet, les équipements de protection traditionnels répondent en partie aux problèmes liés au travail (accident, maladie ou séquelles d’accident). Les baskets de sécurité protègent les pieds, les gants protègent les mains… Mais, cela est-il suffisant ? 

En tirant parti des nouvelles technologies, il est désormais possible aujourd’hui de transformer presque tous les équipements traditionnels en équipements intelligents capables de gérer des accidents du travail simples à complexes, et éventuellement de sauver des vies .

Mais veillez à ne pas ajouter d’autres problèmes en fournissant un objet intelligent qui pourrait poser des problèmes de santé ou de confidentialité. Par exemple, nous sommes réticents (sur la base de nos entretiens sur le terrain, nous constatons que les travailleurs eux-mêmes sont assez inquiets aussi) à propos des EPI intelligents basés sur la tête qui intègrent trop de communication et de matériel. 

Il semble que «casquette intelligente», «lunettes intelligentes» ou «chapeau intelligent» ne visent pas le meilleur endroit du corps humain pour fournir la gamme complète de technologies en raison de la proximité du cerveau et des risques de cancer. Toutefois, la solution pourrait être efficace si éventuellement l’outil ou l’équipement connecté est au niveau des pieds. On parle de chaussures de sécurité connectées. Oui cela existe. 

Nous avons essayé dans cet article de préciser que c’est important de trouver une solution pour des problèmes qui ne cessent de menacer les vies des travailleurs. Ces derniers font partie de notre entourage, de nos familles, des personnes dont la société ne pourra jamais s’en passer. 

N’est-il pas judicieux d’éviter les accidents au lieu de se renseigner sur les différentes issues du droit du travail ? Mieux vaut prévenir que guérir.

123 Bricolage
Logo